A propos librairie le bateau livre

Libraire depuis 35 ans au Bateau Livre, Librairie spécialisée jeunesse à Montauban

18 Juillet : l’anniversaire de Mandela

mandela.jpg

Mandela aurait eu 100 ans le 18 juillet prochain. Cette date décrété par l’ONU «Mandela Day» devient le symbole de la journée pour la liberté, la justice et la démocratie.

Ce n’est pas tout fait une biographie de plus sur Nelson Mandela qui vient de paraître. Celle-ci nous offre un regard plus intime et nous ouvre les portes de sa famille. Sa fille cadette Zindzi répond aux questions de ses deux petits enfants et retrace pour eux la vie de son célèbre père. Plus largement, en le publiant, elle a choisit de partager avec tous les jeunes lecteurs ce destin exceptionnel qu’a été celui de Mandela.

Elle n’était qu’un nourrisson quand il a été interné au bagne de Robben Island et ne l’a rencontré qu’à l’adolescence. Pour les protéger du harcèlement policier et des humiliations, elles sont, avec sa sœur, exilées très jeunes au Swaziland. Nous pouvons imaginer les souffrances subies et l’isolement loin de leur famille, mais aussi le bonheur de pouvoir enfin le retrouver, à 29 ans, quand il sort de sa longue détention. C’est elle qui lira au stade de Soweto devant une marée humaine la lettre que son père a écrite et qui refuse les conditions proposées pour sa libération.

Elle l’évoque, ainsi que sa mère avec beaucoup de tendresse. Le message est clair. Il contient la volonté de transmission. Marcher dans ses pas, c’est honorer sa mémoire nous dit-elle. La leçon de vie qu’il nous laisse c’est d’aller contre tous nos mauvais penchants pour ne viser qu’un seul but, notre contribution à œuvrer ensemble pour le bien de tous.

Mandela a été imprégné très jeune de valeurs humanistes découlant de la pensée Ubuntu. Il est probable que cet idéal lui a permis de résister à ses 27années de prison. Dans sa cellule, il apprend la langue et l’histoire des afrikaners. Connaître son ennemi c’est se donner une chance de se comprendre mieux. Pour lui, c’est le début de l’idée d’une réconciliation nationale. La frêle possibilité que Blancs et Noirs puissent enfin cohabiter. Libérer l’opprimé et l’oppresseur de l’étau qui les enserre tous. Il rêve d’une Afrique du sud multiraciale et démocratique, d’une société plurale loin de la tyrannie de l’apartheid et de l’injustice sociale. Il sait que le chemin qui mène à la paix est long et difficile, mais c’est la seule issue pour éviter la guerre civile dans son pays.

Sean Qualls a placé l’humain au centre de ses superbes illustrations de papiers découpés aux couleurs lumineuses et solaires, des ocres de la terre d’Afrique. De ce fait, il nous recentre sur l’essentiel et donne toute sa force au propos.

Ce livre ne peut faire que le bien, il donne à découvrir l’histoire d’un homme debout, d’une détermination inébranlable face à l’oppression de son peuple et d’une rare humanité. Et nos enfants ont tant besoin de savoir que de tels humains existent, qu’ils sont tangibles et qu’ils peuvent être des références pour lutter contre la xénophobie et les communautarismes ambiants.

Il est à sa juste place chez l’éditeur Rue Du Monde qui sait aborder les sujets graves, dénoncer la violence, les injustices en apportant des contrepoints qui donnent l’espoir d’un monde meilleur et accessible à tous.

Coup de cœur ♥

https://ec56229aec51f1baff1d-185c3068e22352c56024573e929788ff.ssl.cf1.rackcdn.com/attachments/large/0/5/6/005499056.jpg

Ourse et Lapin : Une chouette surprise!
De Julian Gough

Une chose arrive à la vitesse d’une météorite dans le champ de vision d’Ourse et Lapin. C’était quoi ? Tergiversations, consultation des animaux de la forêt, grâce à Pivert l’enquête s’oriente vers l’idée d’une vague cousine qui pourrait être une chouette. Sonnée par le choc, elle ne réagit pas aux appels et triturations de sa masse plumeuse…

Lapin, d’un naturel atrabilaire, part dans une frénésie alarmiste dressant un portrait terrifiant de la malheureuse. Ourse tempère avec sa bienveillance, cependant elle finie par s’en aller, désespérant de convaincre Lapin que, peut-être, l’intéressée aurait son mot à dire. Devant l’autoritaire ascendance de ce dernier, tous se rallient à son jugement et il y aura un procès en bonne et due forme. Il est décidé de lui construire une prison. Chouette ouvre enfin les yeux… derrière ses barreaux de ronces.

Tout bascule pourtant quand ourse revient avec sa sagesse et que Chouette peut enfin raconter son histoire. Se parler et surtout s’écouter apportent un autre regard. Il n’en faut pas plus pour que la situation se retourne, ce qui donne lieu à une rédemption collective… Les dessins expressifs, pleins d’humour et de poésie viennent renforcer le plaisir d’une histoire bien ficelée, pleine de rebondissements, où l’on s’attache dans ce tome 3 de la série aux personnalités bien trempées de ses héros.

Nouvelle Sparte- Erik l’Homme – Gallimard Jeunesse

product_9782075090667_195x320

Valère et dévoré d’amour-silence pour la belle Alexia. Il vivent à Nouvelle Sparte en Baïkalie. Une fédération fondée par leurs ancêtres qui ont survécu au chaos et aux grands bouleversements qui ont renversé les pays du monde-d’avant. Inspirée des gouvernances dans ce qu’elles ont de meilleur de la Sparte et l’Athènes antique, priant Zeus, Héra et leur descendance, elle n’en reste pas moins un pays de haute technicité, évolué, soucieux de l’unité et du bien être de tous ses citoyens. Leur langue a mutée pour s’accorder à la pensée philosophique qui n’oppose pas le je-suis, le je-fais au nous-ensemble car chacun se réalise en partageant une destinée commune. Les substantifs qui remplacent souvent les noms expriment intrinsèquement l’attachement à l’existence et à la substance même de cette pensée.

Valère est le fils de Maxence mort-assassiné en mission diplomatique au Darislam et de Tess venue D’occidie.

En sortant d’une taverne, ils échappent avec Alexia et leurs amis in extremis à un premier attentat. A plusieurs reprises, ils secoueront brutalement l’équilibre de la cité.

L’Occidie et le Darislam sont vite soupçonnés de les avoir commandité. Valère sera envoyé à bord d’une squaline chez son oncle, frère de Tess pour enquêter discrètement. L’Occidie est le miroir à peine déformé de notre société. Dans un brouillard épais de pollution atmosphérique, les j’ai-tout protègent leurs biens et leur argent derrière des murailles tandis qu’en périphérie, c’est la jungle des sans-rien, laissés à leur violence et à leur misère. Il découvrira bien des secrets et des intrigues dans les arcanes du pouvoir de son pays, et celui d’Occidie, les faux-amis et des ennemis généreux sur qui l’on peut compter.

Le fil narratif se déroule sans que l’on puisse lâcher le livre. On s’attache à cette langue intelligente, originale et imagée qui semble une évidence.

Les lecteurs découvriront que les certitudes peuvent voler en éclat. Le propos est tout en sensibilité, en délicatesse sans manichéisme. Les pages qui évoquent l’amour que Valère porte à Alexia et vice-versa dans la langue de nouvelle sparte sont d’une pure poésie.

Samedi on … ne lit pas ! #SalonduLivre

Mais, qu’est-ce qui cloche aujourd’hui ? On ne vous fait même pas partager de lecture, ce n’est pas normal ça ! Eh ben si, parce qu’en ce week-end exceptionnel du 20 et 21 mai, vous nous trouverez à l’Eurythmie, pour la 23e édition du salon du Livre et de la Jeunesse à Montauban !

Notre stand est prêt depuis hier, il n’attend plus que vous ! Venez découvrir de nouvelles lectures et dédicacez vos ouvrages avec la présence de nombre d’auteurs et illustrateurs, tels que Zaü, Séverine Vidal, Gerard Moncomble, Nathalie Minne, Corinne Dreyfuss, Javier Zabala ou encore  Frédérique Elbaz.

En bonus, des images exclusives du stand en pleine préparation !

 

18596632_1548402295192703_1705282711_o

18596318_1548402281859371_1062329021_o

Salon du Livre Jeunesse 2017

Le salon du Livre Jeunesse de Montauban est de retour pour sa 23e édition. Et bien entendu, la Librairie Le Bateau Livre sera de la partie !

Les Jolis Mots de Mai accueilleront ainsi nombre d’auteurs et illustrateurs sur Montauban, et ce pendant tout le week-end du samedi 20 au dimanche 21 mai 2017 sur le thème de l’Envol. Pour le Bateau Livre, ce week-end représente une énorme préparation, et comme vous pouvez le constater, ça ne plaisante pas ! Toute cette semaine, des dizaines de cartons ont pris place sur le sol de votre librairie jeunesse : un petit aménagement nécessaire et temporaire, le temps bien entendu de réceptionner les livres des auteurs phares de ce salon. Voici un petit exemple de la douce préparation effectuée ces derniers jours, et surtout du processus mis en place spécialement pour les Jolis Mots de Mai :

18472492_1541790459187220_1883346848_o

On a reçu des caaartons !

18493245_1541790485853884_347713756_o

On vérifie qu’on a bien reçu tous les titres commandés.

18471857_1541790512520548_1412009511_o

On réceptionne et on range tous les titres par auteur. Ici, c’est les ouvrages de Zaü qui se reposent dans des colis évidemment protégés.

Et pour en savoir plus sur les auteurs invités et le programme prévu par l’association Réel pour le week-end du 20/21 mai, on clique juste ici !

Samedi on lit… #4

C’est le week-eeeend ! Et il fait pas trop mauvais, que demander de plus ? Comment ? Un livre vous dites ? Eh bien, pourquoi pas ! Tiens, on a justement des enfants qui zieutent par-ci par-là nos rayons. Et voici que Le Chat, de Céline Lamour-Crochet, se fait remarquer par son originalité… Admirez par vous-même le concept grâce aux images ci-dessous !

18493518_1541790352520564_1437620691_o

18471987_1541790339187232_1483870253_o

Alors, vous voyez ce qu’on veut dire par « concept original » ? Plutôt marrant n’est-ce pas ? Et on peut retrouver en vente à la librairie ou sur son site internet, Le Chat mais aussi Le Chien !

18452738_1541790392520560_2136770187_o